Micro-centrale hydroélectrique de Chappes (10260)

 

Créé en 2004 par Paul Vinot, la microcentrale Hydroélectrique prend vie avec la mise en place d’une nouvelle turbine, pour canaliser l’énergie émise par la rivière. La turbine pèse prés de 12 tonnes, à axe vertical et est installée sous le moulin dans la partie immergée ce qui à occasionné des problèmes techniques très difficiles à résoudre et un surcoût non négligeable lors de la réalisation du projet. De plus, étant sur un site classé, des efforts considérables ont été fait pour respecter l’esthétisme du nouveau local technique et les paysages alentours, en accord avec les architectes des bâtiments de France.

Les travaux d’installation ont été phénoménaux. Il fallu assécher complètement la rivière ainsi que le canal de fuite et créer un passage pour descendre dans le « trou » des engins très lourds et très imposants. La pièce maîtresse d’une microcentrale hydroélectrique est la réalisation de la chambre d’eau en forme de colimaçon afin de créer un mouvement circulaire à l’eau , dans le sens inverse des aiguilles d’une montre donc, ce sera par obligation, le sens de rotation de la turbine. Une fois la turbine posée, le canal sous le moulin sera entièrement immergé, Le canal de fuite en béton, nous a permis à renforcer les fondations des murs d’origine.

Enfin, pour que le projet de la MHEC voit le jour, il fallait avant tout faire des travaux importants au niveau du déversoir et du vannage devenus au fil des années, complètement vétuste. C’est ainsi que Jacques VINOT, maçon de métier, et Paul VINOT ont réhabilités le déversoir au cours de l’été 2003, un an avant la mise en route de la microcentrale.

Depuis 2004, la microcentrale fonctionne parfaitement, sa puissance étant de 206 kW, soit l’équivalent d’une alimentation en énergie électrique de 400 foyers. Elle produit en moyenne 1 000 000 kWh/an d’énergie renouvelable. La centrale hydroélectrique de Chappes est entièrement automatisée, gérée par un ordinateur relié en permanence sur le réseau internet. A distance, on peut contrôler, vérifier et modifier si besoin. En cas de dysfonctionnement, l’ordinateur envoie une alerte téléphonique, si la panne est grave la centrale hydroélectrique s’arrête automatiquement.

La turbine Kaplan du moulin de Chappes en images

Mise en place du génie civil pour la turbine Kaplan Réalisation de l'aspirateur en béton pour la turbine Kaplan Réalisation de la chambre d'eau en forme de colimaçon Génie civil de la turbine Kaplan Réalisation des vannes de purges du canal sous le moulin Vue générale du chantier, renforcement des murs du canal de fuite Mise en place de la turbine Kaplan Mise en place de la turbine Kaplan (double réglage) Mise en place définitive de la turbine Kaplan Pales orientables de la turbine Kaplan Nouveau local technique avec une vue du canal de fuite Fonctionnement de la turbine Kaplan Fonctionnement de la turbine Kaplan Salle des compteurs et des armoires électriques La salle informatique de la turbine Kaplan Ramassage des feuilles et des bois dans les grilles (en arrière plan, les poubelles pour récupérer les plastiques et les bouteilles en verre)